I. Introduction

Comme annoncé sur Developpez.com, la conférence "Paris on Rails 2006" a eu lieu le vendredi 17 novembre.
Cette journée a été consacrée entièrement à la présentation du framework Rails, basé sur Ruby, en rentrant dans le détail des différentes possibilités offertes, quelques retours d'expérience, etc.
Autant le dire de suite, cette journée a été une grande réussite, bien que très dense, et je ne tiens plus en place et n'ai qu'une envie, m'y mettre sérieusement ;-)

II. Programme de la journée

Voici le programme de cette journée chargée et forte en émotions. Nous avons été très bien accueillis dans les locaux d'IBM, petit café et viénnoiseries pour bien démarrer... Le calme avant la tempête, les présentations duraient 45 minutes, là ou certaines auraient mérité une journé à elles seules.
Quoi qu'il en soit, une très bonne approche de Rails, tous les aspects ont été abordés avec beaucoup de professionnalisme.

  • 9h - 9h30 : Accueil et café
  • 9h30 - 9h45 : Ouverture de la conférence par Richard Piacentini
  • 9h45 - 10h30 : Introduction à Ruby par Laurent Julliard
  • 10h30 - 11h15 : shopping.nouvelobs.com - Enseignement d'une prestation en Rails par Pierre-Loïc Raynaud
  • 11h30 - 12h15 : Introduction à Ruby on Rails par Eric Daspet
  • ------ Pause déjeuner ------
  • 14h - 14h45 : AJAX et RJS par Sébastien Gruhier
  • 14h45 - 15h30 : ActiveRessource et SimplyHelpful par Christophe Porteneuve
  • 15h30 - 16h15 : Applications métier on Rails par Laurent Jacot et Pierre Marchet
  • 16h30 - 17h15 : Hébergement haute disponibilité dédié avec Ruby on Rails par François Simond
  • 16h30 - 17h15 : Questions - réponses avec les conférenciers

III. Ressenti des différentes présentations

Introduction à Ruby

Une très bonne présentation, pour "mettre dans le bain" : historique de Ruby, présentation du langage (très claire et facilement assimilable), installation, interconnection avec Rails, futur de Ruby (gestion de l'UTF 8, machine virtuelle), etc.
Rapide certes, mais concis : présentation du "tout objet", des différentes classes de base, des différents types de variables, des conventions d'écriture, des blocs et des outils périphériques (irb, debugger, profiler, etc), et j'en passe.
Même sans connaitre Ruby avant la conférence, on se retrouve immédiatement immergé, et cela permet de suivre la suite sans points bloquants.

Les livres indispensables :

shopping.nouvelobs.com - Enseignement d'une prestation en Rails

Très agréable de quitter un peu le coté purement technique pour se rendre compte de ce qui se passe dans le monde réel.
La présentation portait sur un site complet de E-commerce (front, back-office, paiement en ligne et intégration dans un gros système), et a abordé toutes les phases du projet : choix de la technologie, vente de la technologie au client, phase de conception puis de développement jusqu'au déploiement. Les problèmes rencontrés ont également été évoqués, principalement dus à la jeunesse du langage dans nos contrées, et à la jeunesse du langage lui-même (rien de dramatique, je vous rassure).

Introduction à Ruby on Rails

Une simple présentation du framework, mais qui fait déja rêver : basé sur Ruby, donc tout y est objet, orienté MVC, extensible à volonté via de nombreux plugins, etc.
En bref, un framework simple et structuré, mais qui nécessite de respecter certaines conventions (par exemple pour les modèles de données). C'est là que la puissance de Rails se révèle (merci ActiveRecord) !
Il suffit de créer ses tables en respectant les conventions, d'exécuter une simple commande, et des pages sont générées automatiquement, gérant l'ajout, la suppression et la modification des données. Pour accéder aux enregistrements, rien de plus simple, des objets ont également été crées pour avoir un accès direct. Bref, simple, automatique et efficace !

AJAX et RJS

Encore un point fort de rails : l'intégration des frameworks Javascript prototype et script.aculo.us, ou comment se mettre au Web 2.0 (ça le fait sur un CV).
D'autant plus qu'il est possible de les utiliser en Rails sans coder la moindre ligne de Javascript, ça laisse rêveur ;-) Il suffit d'écrire du Ruby, et il se débrouille comme un grand pour générer le Javascript qui va bien sur le navigateur concerné. Bref, comment ne pas réinventer la roue tout en gardant un code plus clair et lisible (donc plus facile à maintenir).

Les livres indispensables :

  • RJS templates for Rails
  • Agile development with Rails

ActiveRessource et SimplyHelpful

Une présentation menée sur un train d'enfer... 56 slides pour 45 minutes de présentation.
Ce qui nous est présenté semble être merveilleux, bien que technique, destiné à simplifier encore plus la vie du développeur Rails mais pas le temps de comprendre, ça va vite, beaucoup trop vite, ce sera le grand regret de cette conférence (vivement l'année prochaine).

Applications métier on Rails

Un second retour d'expérience bienvenue, qui met encore une fois en avant la jeunesse du langage en France, le peu de compétences disponibles, mais qui tend tout de même à rassurer : étant opensource, on peut être rassuré quant à sa maintenance. La rapidité de formation à Rails est également mise en avant, de même que le plaisir que le développeur y prend.
Le manque de compétences système pour la mise en production d'applications Rails sera tout de même souligné, mais cela devrait s'améliorer avec le temps.

Hébergement haute disponibilité dédié avec Ruby on Rails

Une présentation rapide des possibilités d'hébergement de Rails (peut tourner sur de multiples serveurs), et qui s'axe vite sur la haute disponibilité (pour laquelle Rails présente quelques avantages : code simple d'ou moins d'erreurs, et facilité de déploiement grace à capistrano).
Plusieurs solutions sont détaillées, sur différents serveurs, tout en mettant plus en avant l'aspect haute disponibilité que "l'hébergement commun" des applications Rails. Un peu regrettable, mais bon, dur de parler de choses qui n'existent quasiment pas ;-)

Questions - réponses avec les conférenciers

Ah, le moment le plus difficile. On meurt d'envie de poser tout un tas de questions techniques aux conférenciers, on rêve qu'ils nous prennent comme padawan, mais très peu de questions posées au final, peut-être dû à la clareté des différents exposés.
Beaucoup de questions en "off" en revanche, à la fin de la conférence ce fut la ruée en bas de la salle, chacun avait une petite chose à demander à l'un des conférenciers.

IV. Conclusion et remerciements

Cette conférence a clairement atteint son but : donner envie aux développeurs de se mettre à Rails, et convaincre les décideurs qu'une telle technologie n'était pas une folie, qu'elle pouvait tout à fait cadrer dans un modèle économique, et qu'outre l'effet de mode, c'était le moment de se lancer. Je ne rêve plus que d'une chose, maîtriser ce superbe outil, je prépare déja mon argumentaire pour convaincre mon patron de l'utiliser dans un de nos projets.

Je tiens à remercier IBM qui a hébergé la conférence, ainsi que l'ensemble des conférenciers qui ont su nous faire rêver et nous captiver.